28 mars 2013

Le luxe chinois en pleine mutation

 Le luxe chinois en pleine mutation


On pensait que les tendances du luxe étaient plutôt fixes. 2012 a prouvé le contraire en étant une année agitée en Chine, avec des clients asiatiques démontrant plus de rétention dans leurs achats haut de gamme et luxueux sachant que par exemple de nombreuses enseignes de montres et de vin ont vu une baisse des ventes.
Du fait du développement des goûts et une plus importante réduction de l'absorption ostentatoire (au moins dans les villes de premier rang), les clients asiatiques sont de plus en plus sélectifs, un phénomène de mode qui stimule plusieurs sociétés tout en causant des migraines pour à d'autres.

Dans une récente enqte sur la consommation haut de gamme asiatique par Epsilon, les clients asiatiques ont montré une plus imposante reconnaissance de la valeur intrinsèque des références et du savoir faire des acheteurs qui démarquent leur mode de vie et de sophistication.
De plus, le sondage a dévoilé que, le tout récent client asiatique n'est plus dépendant de grands emblèmes de marque afin de montrer sa richesse et son statut. A la place de cela, ils se sont dernièrement orienté vers l'accent sur la perennité et le bon goût.



Apparition de la richesse furtive

Il existe récemment une mode à l'augmentation de la «richesse furtive» du coté de quelques acheteurs asiatique, l'acquisition plus discrète de sociétés la plus classieuse en mettant l'accent sur les éléments et l'artisanat. On constate que les sociétés plus discrètes pourtant de haute qualité comme Bottega Veneta (34 boutiques, deux magasins sur le territoire chinois) et Loewe (17 commerces) sont au centre des intérêts des plus gros clients asiatique.



Cela correspond à l'enqte conduite par Epsilon, qui explique que 46% des répondants asiatique sont fidèles à leurs sociétés. De plus, comme il est courant de voir en Chine, la nouvelle première dame Peng Liyuan influence les consommateurs chinois car elle possède un sens du style qui a agité le web chinois ces derniers jours.

Les styles d'achat en Chine sont entrain de changer et les marques doivent s'adapter à ce changement.  Par exemple les marques françaises du luxe peuvent augmenter leur présence sur Internet pour entrer dans les esprits des chinois.

Les anciens produits de luxe dits classiques (vin, prêt à porter, voiture) sont désormais remplacés par des produits plus originaux comme par exemple les chiens de luxe. 

Retrouvez également une autre étude sur le luxe en Chine.


Olivier VEROT Stratégie Chine

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire